Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

La nef des fous
Carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

ÎLE… sera une fois

Vous trouverez ci-dessous les reproductions de cinq des dix états par lesquels est passée ma gravure ÎLE… sera une fois réalisée en 1997.

Cette année-là, le château de Gruyères était encore accessible par voie terrestre. Aujourd’hui aussi, mais le doute, l’angoisse, le désespoir pointent le bout d’un nez porteur de malheurs. Orchestrée par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, avec une enfant prodige à la baguette, la partition inspirée par les gourous de l’apocalypse imminente est intitulée Le rapport. C’est clair, ça chauffe pour nous et pour notre pauvre terre. Selon les salariés de la science météorologique, les hommes ont acquis une telle maîtrise de l’univers et un tel pouvoir qu’ils sont capables de décider du cours du climat, et, rêvons sans retenue, d’influencer la trajectoire des planètes. Ce n’est quand même pas mal  pour des bipèdes. Oui mais… bémol majeur… si personne ne remet vraiment en cause le réchauffement de nos contrées, de nombreux inconscients contestent les modèles qui en attribuent la cause aux délirantes activités humaines. Les giequistes qui détiennent la vérité à ce sujet vous le diront; les sceptiques qui récusent nôtre évangile ne sont que des criminels qui se foutent de l’empreinte carbone. C’est intolérable, il faut à tout prix les faire taire. Un exercice terroriste qu’ils réussissent avec brio.

Assez rigolé… retournons sur mon île prise entre le ciel et les eaux montantes pour cause de dégel. Comme souvent, ma gravure a anticipé les conséquences catastrophiques du comportement humain (sic). Décidément, en matière d’intuition prospective, je n’en rate pas une. J’y suis même allé un peu trop fort. Il faudra certainement attendre longtemps pour voir le district de la Gruyère et ses montagnes complètement inondés et pour admirer l’exceptionnel instinct de conservation de la ville de Gruyères avec son château qui, comme des fleurs tendues vers la lumière, se sont élevés de plus de 1300 mètres pour échapper au déluge. Un exploit historique…

Quant à ma gravure avec tous ses états, ils ne sont pratiquement pas sortis des tiroirs qui les tenaient à l’abri de l’inondation. Très peu exposée, mon œuvre, dans ses différentes variantes, attend toujours la montée des eaux qui la fera passer de la fiction à la réalité. Ma représentation, enfin matérialisée, devrait aguicher l’acheteur friand d’images qui offrent l’illusion de la vérité. Je ne serai malheureusement probablement plus là pour encaisser les bénéfices de mes efforts lorsqu’enfin le désastre se produira, mais je fais confiance à mes descendants. J’en suis convaincu, leur longanimité sera récompensée… 

 

ÎLE… sera une fois – État, exemplaire unique – Gravure, verni-mou, aquatinte – dessin 60×40 cm – JPH – 1997

 

ÎLE… sera une fois – État, aquarellé et crayonné, exemplaire unique – Gravure, verni-mou, aquatinte – dessin 60×40 cm – JPH – 1997

 

ÎLE… sera une fois – État, avec ciel bleu peint à l’acrylique, exemplaire unique – Gravure, verni-mou, aquatinte – dessin 60×40 cm – JPH – 1997

ÎLE… sera une fois – État, exemplaire unique – Gravure, verni-mou, aquatinte, pointe-sèche – dessin 60×40 cm – JPH – 1997

 

ÎLE… sera une fois – État, tirage 47 exemplaires – Gravure, verni-mou, aquatinte, pointe-sèche – dessin 60×40 cm – JPH – 1997

 

Pour recevoir les articles du carnet de bord de Jean-Pierre Humbert par email, vous pouvez vous abonner en cliquant sur ce lien.