Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

Jean-Pierre Humbert
Peintre et graveur

Petit tour du monde
All around the world
Tout autour du monde

Un message d’espoir dans cet espace de chute
Transformé en flottement
Horloge du temps dans le tourbillon des heures
Spirale de la vie, volutes et circonvolutions.

Ouvrir cette parenthèse et s’infiltrer dans un monde sans frontières
Faire partie de cette terre qui elle déjà appartient à l’univers
Au céleste
Ouvrir les yeux et plonger éveillée dans le monde du rêve
Rêves conscients, images déferlantes qui se confondent
Méandres, kaléidoscope aux diagrammes infinis
Qui gratifient la vision émerveillée de l’enfant plongé dans la forme à discerner, à percevoir, à saisir, à créer.

L’artiste incite par son dépouillement
Occultant la lumière
A se dissocier de la temporalité
Refuge ouvert à une communication sans lisières.

J’aime rêver, et ce tableau m’amène inlassablement dans un univers, multivers où les corps sont le cœur, au centre, en un lieu idéalement vide
Chorégraphie d’un imprévisible ballet
Règne de l’infini dans lequel la multitude et la solitude convolent dans une étreinte d’espoir

Interminable tunnel
Passage obligé
Par lequel la lumière estampille
La délivrance

Petit tour du monde
All around the world
Tout autour du monde

En fermant cette parenthèse je préserve cette œuvre nichée dans mon cœur
Juste un instant encore fermer les yeux
Fantôme prismatique
Pour ouvrir une nouvelle parenthèse

MAH

Texte paru dans le livre [Par défaut…], Jean-Pierre Humbert