Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

Jean-Pierre Humbert
Peintre et graveur

Les noirs abîmes noyés dans la nuit de nos temps
S’éveillent à nos rêves, s’agitent ce matin
C’étaient des copains, elles aimaient nos printemps ;
J’ai perdu vos regards, j’ai chanté mes refrains.

On a quitté les maisons de toujours ;
A coup de forces et de petites vertus,
Aux flots de nos sueurs, au vent de nos discours,
On a ligné les flancs de nos « Trois Tours ».

On avait creusé des noms aux murs de l’amitié,
Anita, Nicolas, Roland, vous êtes encore là ;
De haut en bas, avec tous les autres, en traversée,
Vers l’aube verte des sourires ressuscités.

Salut l’ami…, salut la fille…
Monique…, Emile…, la Vie.

Gérard Repond

Texte paru dans le livre [Par défaut…], Jean-Pierre Humbert