Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

Nef des fous

La Nef des Fous, le carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

La nef des fous ... Le carnet de bord de mes aventures et de mes rencontres picturales … Avec moi, larguez les amarres et voyagez au long cours en position assise … Naviguons gaiement, ensemble vers l’inéluctable naufrage...

Pour recevoir les articles par email, vous pouvez vous abonner ci-dessous:

La nef des fous
Carnet de bord de Jean-Pierre Humbert

Si vous pouviez le dire avec les mots,
il n'y aurait aucune raison de le peindre.

Edward Hopper

Si vous pouviez tout dire avec des images,
il n’y aurait aucune raison d’écrire.

Zoran Zéro 2010

Lorsque j’observe les visiteurs d’une exposition de peinture, ils me donnent souvent l’impression d’avoir un train à prendre. Mes tableaux ne sont pas épargnés par ce regrettable phénomène, c’est une des raisons qui m’ont incité à inviter des proches, amies et amis, abonnés à mes publications, collectionneurs, collègues artistes, peintres, écrivains, ainsi que des personnalités que j’estime, à s’attarder devant une de mes œuvres et à rédiger le récit qu’elle leur inspire.

En accord avec leurs auteurs, ces textes seront publiés sur mon site internet www.jphumbert.ch à la rubrique intitulée { Par défaut … Jean-Pierre Humbert }. Sous ce titre générique, mes productions artistiques affichent une apparence de programme informatique à l’état initial et, de cette manière, s’offrent aux regards comme des représentations { Par défaut … } de mon univers pictural. Je veux croire que les écrits ainsi engendrés révéleront des secrets et des mystères insoupçonnés dissimulés sous mes visions de notre univers…

Je remercie toutes les personnes qui participeront à cette aventure qui les amènera certainement à dévoiler une parcelle d’eux-même…

A propos de cette rubrique

Cacher le texte

RECENSEMENT

 

RECENSEMENT – Estampe / Techniques mixte – JPH – 2023-1975

 

Qwertzuiop

Texte d’Anna JOUY (Colette Maillard)

Quels visages ai-je pêchés dans le disque flasque de ma mémoire, une eau profonde habitée de formes flottantes, d’esprits argentiques gravés au passage ? Je ne me souviens de rien mais je suis possédée. Ils ont trouvé en moi un refuge, une plage de papier. Ceux qui reviennent le font d’agiter le temps d’une plume louche.

Wagonnets enchainés à mes histoires, ils foncent sur des rails rapides tout autour de ma tête. Ils repasseront par-là et je me sers parmi leurs figures. Parfois je stoppe le convoi, je remplis la soute à charbon. Le carburant du texte, des tissons de feu les gens, avant de mourir aussi.

Ectoplasmes volatils ramenant leurs anciennes silhouettes sous le bras. Celui-ci était cordonnier, cet autre chauffeur et cette rouquine aux yeux vides, professeur tyrannique. J’ai sur chacun d’eux des idées fixes. Ils représentent des états, sans doute jamais vraiment le leur. Ils portent comme des macchabés, leurs étiquettes attachées au gros orteil.

Rails qui filent comme la ligne de la page, qui avancent comme un train fou dans les chimères de mes récits et eux transportés dans de nouvelles existences, celles qui naissent sous la bielle des doigts.

Touches sautillantes de mon clavier, aiguillages imaginaires, je pousse le convoi des lettres sur des territoires envahis de sans nom, de sans histoires, de sans vie. Ils défilent devant moi et j’ai sur eux le regard inventaire. Ces faces que j’associe à des personnages, je les passe sous la machine à ruban, je les frappe du seau d’une Olivetti vieux modèle. Sans état d’âme, sans compassion. Celui-ci sera voyou, elle putain et cet autre, un paumé. Je garde pour moi le beau rôle.

Zouaves en perdition d’existence, ils se laisseront faire, ils deviendront ce que je veux pour vivre encore un peu, ne serait-ce que dans la plaque tournante de mon crâne, d’où je les ai décrochés pour en faire des héros tragiques ou drôles mais vifs.

Usuriers de romans, de poèmes, ils me feront payer cher l’emprunt de leurs corps, de leur dégaine, de tout ce qu’ils ont laissé en dépôt dans mes souvenirs. Je leur devrai ma propre vie.

Impostures qu’importe. Qui ne vendrait pas son passé pour un avenir même de papier… Certains sauront peut-être me prendre en traitre et voler ma place. Ils écriront eux-mêmes leur nouvelle vie, ils se feront géants, grandioses ou monstres.

Oublieux d’une existence insignifiante pour devenir singuliers et bavards, parlant à tort et à travers, emplissant le monde de leurs dires, salissant peut-être la bonne parole ou plus modestement en l’étouffant de ces cloaques dans lesquels bavent les crapauds.

Parfois peut-être n’est-il pas bon d’écrire ou de faire des histoires….

 

 

 

Anna JOUY (Colette MAILLARD)

Après des études à l’université de Fribourg en littérature française, latin et philologie romane, Anna Jouy  (Colette Maillard) écrit des polars, des pièces de théâtre et une comédie musicale avant de se consacrer à la poésie avec une dizaine de recueils parus entre 2009 et 2021. Dans un geste de mise en mots au plus proche du quotidien, elle tient un journal poétique en ligne (Les mots sous l’Aube).

Largement engagée dans l’écriture de « brèves », formats concis d’une à deux pages qu’elle voit comme un nouveau genre émergeant avec les outils informatiques, elle confronte désormais également son écriture à des textes de longue haleine, soucieuse d’inclure à l’invention romanesque son cheminement personnel et poétique.

2023-BIBLIOGRAPHIE-Gaillard-Maillard-colette

https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-locales/video/entretien-avec-colette-maillard-et-jose-mazzocato-co-auteurs-et-co-metteurs-en-scene-du-spectacle-des-50-ans?urn=urn:rts:video:14029013

 


Les personnes qui souhaitent commenter cette publication peuvent le faire à cette adresse e-mail info@jphumbert.ch / Sauf si l’auteur s’y oppose, certains commentaires seront publiés dans la rubrique COURRIER DES LECTEURS

 

 

Pour recevoir les articles du carnet de bord de Jean-Pierre Humbert par email, vous pouvez vous abonner en cliquant sur ce lien.

12 mai 2023

Lorsque tout va bien, les fous sont dans les asiles, en temps de crise ils nous gouvernent. Attribué à Carl […]

10 octobre 2021

2021 – C’est avec ce titre que Fribourg fête le jubilé du Big Bang pictural et de la création artistique […]

17 juillet 2021

  Après tirage, la plupart des plaques de cuivre et de zinc que j’ai gravées ont terminé leur carrière à […]

29 mai 2021

Aujourd’hui, je vous invite à lire le récit imaginé par Pierre Savary pour illustrer ma gravure LES 3 ARBRES. Texte […]

22 mai 2021

LE TOURBILLON – Gravure – JPH – 1996 Sept cent millions de chinois, et moi, et moi, et moi… (Jacques […]